Pour plus de sécurité, nous avons bloqué l'accès au forum pour les invités, les anciens membres de London Calling, peuvent cependant s'inscrire avec leur ancien pseudo, pour découvrir le contenu du forum ~

Partagez | 
 

 kael ○ You and I, close together, a new dimension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
F. Carolyn Stowe

Messages : 37
Date d'inscription : 31/08/2011


MessageSujet: kael ○ You and I, close together, a new dimension   Lun 5 Sep - 23:44

Dire qu'il y a deux mois, je me retrouvais devant cette même porte le coeur déchiré, prête à me jeter au x pieds de Cecil pour me faire pardonner mon infidélité. Qui aurait cru qu'aujourd'hui je serai là dans la même position, valises à mes pieds, pour y emménager ? Sans Cecil qui plus est, mais avec son colocataire. Sûrement pas moi. Mais Cecil disparu dans la nature sans laisser de trace, je n'éprouve aucun remord à venir vivre avec Kael. Je me compose un joli sourire et insère mes clès dans la serrure. L'appartement est vide, Kael doit être sorti. Je pose mes valises et ôte ma veste avec décontraction, avant de l'accrocher au porte-manteau -MON porte-manteau. J'entreprends d'abord de faire un tour de reconnaissance, bien que je connaisse le moindre recoin de cet appartement. Je fais quelques pas dans la cuisine, ouvre le frigo par habitude et grimace en constatant qu'une douzaine d'oeufs traine fièrement dans la porte. Je poursuis ma petite inspection jusqu'à l'endroit fatidique : la chambre. Je pousse la porte avec appréhension, le coeur battant. Mon regard se pose tout d'abord sur le lit vide, se fixe dessus. Je serre les dents et fais un pas dans la pièce. Je n'étais pas revenue ici depuis la veille de mon départ au Brésil. J'effleure le matelas du bout des doigts, la respiration saccadée. Il me faut juste un peu de temps. Je retourne dans le salon après avoir claqué la porte, incapable de rester dans cette chambre une minute de plus.
Il faut que je m'occupe. Le ménage est fait, petite attention de la part de Kael sans doute. J'esquisse un sourire. Puisque c'est ainsi, je vais cuisiner. C-u-i-s-i-n-e-r. Je ris doucement en imaginant la tête de mes amis s'ils me voyaient là, attablée devant trois oeufs, un paquet de farine et un demi-litre de lait. J'hésite mais refuse de demander de l'aider à Lemon ou à Tristan, je ferai ces crêpes seule. Il ne me faut pas beaucoup de temps pour me sentir en danger. Je prendsun oeuf et frissonne à ce contact. Au secours. Je le casse et manque de vomir en le voyant dégouliner dans la farine. Un deuxième, puis un troisième suivent. C'est bon, je suis sauvée. Je finis ma pâte juste à temps pour entendre la porte s'ouvrir. « Attention à mes bagages ! » Je mets le saladier dans le frigo, passe mes mains sous l'eau et me précipite pour accueillir Kael. « Welcome home ! »

_________________


Attends que mon monde se bâtisse,
ne cherche pas de miracle avant que n'éblouisse mon coeur écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kael Helgeland

Messages : 84
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 31
Localisation : Oxford Babe


MessageSujet: Re: kael ○ You and I, close together, a new dimension   Mar 6 Sep - 0:26

« La cuisine : Check; la salle de bain: Check; le salon : Check; les toilettes : check… Les chambres on va dire que c’est fait… Bordel, je n’ai jamais autant fait de ménage pour une fille ! Et en plus, je commence à parler tout seul. » En effet, il me fallait réellement un nouveau colocataire ! Je commençais à devenir fou à vivre seul ! Je n’ai jamais compris pourquoi Cecil était parti comme cela, sans explications ni mot. Au bout d’un mois sans nouvelles, je me suis résigné et j’ai retiré son nom du bail ; mais il me fallait un nouveau coloc’ je ne pouvais plus payer le loyer dès la rentrée ! J’ai passé quelques annonces auprès des journaux, mais aucune personne ne m’est donné envie de vivre avec. C’est en sortant avec Carolyn que j’ai appris qu’elle cherchait un appartement avec colocataire… Je ne lui avais toujours pas dit que j’avais retiré Cecil de l’appartement ! Lorsqu’elle me racontait cela, je lui ai juste demandé de vivre avec moi ! A vrai dire, c’est un peu comme si elle vivait déjà chez moi lorsqu’elle était avec Cecil… Et même après son départ, elle venait souvent à l’appartement, juste entre elle et moi. Il n’y avait aucune ambiguïté entre nous, alors je ne voyais aucun problème à ce qu’elle vive avec moi ! Je sais ce que c’est de vivre avec des filles, j’ai eu l’expérience pendant plus de vingt-trois ans avec ma mère et ma sœur ! L’appartement était clean, il fallait seulement que j’aille en ville faire quelques courses avant l’arrivée de Caro. L’épicerie la plus proche… mais j’allais acheter quoi ? D’habitude c’est Cecil qui faisait les courses pour nous deux, et depuis qu’il est parti, je me fais livrer du thaï et du chinois… En regardant dans les rayons, je réfléchis à une chose. Peut-être que je vais devoir changer de chambre, genre pour le bien de Caro ?! J’imagine que ce ne sera pas des plus agréables de vivre dans sa chambre… Je pense que je lui en toucherai un mot sur cela ! Bon, il faut acheter quoi ? des œufs, du beurre… tient des pizzas, parfait ! Elle sait comment je vis et qui je suis, elle ne va pas s’attendre à ce que je la surprenne avec les courses ! Oh, tiens, des fleurs… même si elle n’est pas le genre de fille à fleurs, une touche féminine ne fera pas de mal !

Après avoir passé trop de temps dans l’épicerie, je retournai à l’appartement, en espérant qu’elle ne soit pas déjà arrivée. J’ai peur de recevoir la foudre Stowe car je n’étais pas là à son arrivée ! J’ouvre la porte, qui semble ne plus être fermé à clef, merde, elle est déjà présente ! « Attention à mes bagages ! » Moins une, j’ai failli me prendre une de ces valises dans les pieds et faire tomber toutes les courses. Bordel, comment une personne normalement constituée peut avoir autant de bagages ? C’est vrai qu’elle avait presque autant de bagages pour aller en France au début de l’été ! Dans quoi je m’embarque ? Vivre avec une fille !!! Et qui plus est : Carolyn ! Je dois bien l’avouer notre séjour en France c’était passé merveilleusement bien, mais là, c’est plus d’une semaine. Je regardais Caro venir à moi, j’esquissais un sourire. « Bienvenue à toi surtout ! ». Je posais les sacs de courses au sol, et je lui tendis le bouquet d’orchidée violette vers elle. « Une autre touche féminine, pour que tu puisses te sentir comme chez toi !» Un nouveau sourire, un brin charmeur, et je refermais la porte derrière mois. Je m’avançais vers elle et l’enlaça pour lui dire bonjour. « Pourquoi n’es-tu jamais en retard ?! ».
Revenir en haut Aller en bas
http://entrance_icons.livejournal.com
 

kael ○ You and I, close together, a new dimension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling :: to the faraway towns :: OXFORD-